Les modules photovoltaïques montés dans l’installation doivent être électriquement et mécaniquement sûrs pendant toute la durée prévue de l'installation. En outre, le module doit produire l’énergie prévue tout en générant des coûts de maintenance de routine bas et si possible aucune maintenance extraordinaire.
Les facteurs qui peuvent diminuer les revenus sont un endommagement des modules, des coûts d'entretien extraordinaire et une diminution de la production d'énergie en raison de la dégradation de la puissance.

Le cycle de vie d'un module photovoltaïque installé dans une installation est illustré dans la figure suivante.
Dans les premières années, on parle de mortalité infantile causée par des défauts de fabrication du produit, dommages causés par le transport ou défauts causés par une mauvaise installation. Par la suite, une probabilité de panne est constante. A ce stade, les défaillances sont causées principalement par des contraintes climatiques comme la neige, la grêle, le vent et dans une moindre proportion, par des défauts du produit. Ensuite commence la phase de «ware out», c'est à dire de dégradation dans laquelle s’accroissent les probabilités de défaillances et également de dégradation de la puissance.